1×04 – Road Trip

ACT X – ROAD TRIP

[]

Autoroute A6. Voiture de Wong. A la radio, le dernier single de Conchita Wurst.

WONG

Une voix remarquable hein ?

MADAME MUSSO

Ne m’en parlez pas. Et quel courage.

WONG

Vous avez raison.

MADAME MUSSO

Les femmes d’aujourd’hui sont tellement obsédées par les poils, qu’elles n’assument plus ce joli petit duvet que la nature nous a donné.

Quinn, à l’arrière de la voiture.

QUINN

Vous savez que Conchita est un …

Madame Musso déplie son pare-soleil. Devant le miroir, elle humidifie son index pour peigner sa moustache, pas si naissante que ça.

QUINN

Laissez tomber …

MADAME MUSSO

En tout cas, c’est vraiment gentil à vous de m’avoir proposé de me déposer chez Maman.

WONG

Je vous en prie. Le détour est minime. Et puis, entre voisins, il faut savoir se rendre quelques petits services.

QUINN

150 bornes ! Un détour minime ?

WONG

On t’entends pas ma puce. Tu es bien installé à l’arrière ?

QUINN

Oui, impeccable ! Avec tout ces cactus là, avec moi, qui menacent de m’écorcher vive à chaque virage, je suis au top.

MADAME MUSSO

Je suis navrée, j’abuse de votre hospitalité. Mais, Maman sera si contente si vous savez. Les cactus sont ses plantes préférées, elles les collectionnent depuis que je suis toute petite.

WONG

Ne vous excusez pas Madame Musso. Nous sommes ravis de contribuer au bonheur de votre chère mère.

MADAME MUSSO

J’aurai pu m’installer à l’arrière quand même. J’ai honte.

QUINN

Mais nous avons essayé, vous ne vous souvenez déjà plus ? Votre postérieur n’est pas vraiment « compatible » avec notre voiture trois portes …

WONG

Parle plus fort Quinn. On entends vraiment rien à l’avant avec le bruit de l’autoroute.

QUINN

Rien, rien … Dis, on peux s’arrêter à la prochaine aire de repos, j’ai besoin de faire une petite pause technique.

WONG

Déjà ? Mais on roule depuis à peine une heure.

QUINN

Tu as raison. Il ne me reste plus qu’à arroser les plantes alors. Ca tombe bien, elles ont l’air desséchées.

WONG

C’est bon, c’est bon. Mais tu fais vite. J’aimerai arriver avant la tombée de la nuit.

La voiture prend la première sortie. Wong et sa nouvelle co-équipière attendent le retour de Quinn.

WONG

Que fait la charmante petite Chlotilde ce week-end ? Pourquoi ne vous accompagne-t-elle pas ?

MADAME MUSSO

Elle préférait réviser ces examens blancs. Elle est tellement studieuse, si vous saviez.

WONG

Une vraie Musso.

MADAME MUSSO

Vous allez me faire rougir. Vous savez Wong, je commence à beaucoup vous apprécier.

WONG

Oh, merci. C’est réciproque Madame Musso.

MADAME MUSSO

Appelez-moi Suzanne, je vous en prie. Non, c’est vrai, vous relevez considérablement le niveau général du deuxième étage.

WONG

Vous faites allusion à Quinn ? Il ne faut pas trop lui en vouloir. Elle est parfois un peu piquante, c’est vrai, mais c’est sa façon à elle de se protéger.

MADAME MUSSO

Drôle de protection que de faire uriner son chien sur le paillasson des voisins.

WONG

Je ne devrais pas vous en parler mais Quinn est gravement malade vous savez. Nous ne savons même pas si nous pourrons fêter Noël … ensemble … une dernière fois …

Wong se met à pleurer.

MADAME MUSSO

Que je suis bête. J’aurai dû … Écoutez, je suis vraiment confuse. J’irai prier pour vous dimanche. Oh, mon dieu, c’est horrible. La pauvre petite.

Quinn remonte dans la voiture.

QUINN

Oh mon dieu, l’état des chiottes, je vous raconte pas. J’ai cru crever tellement ça puait là dedans.

MADAME MUSSO

WONG

Bon, allez on repars … Vite …


ACT XI – MARC

[]

Chambre de Ron & Cynthia.

RON

Tu dors ?

CYNTHIA

A ton avis ?

RON

On va arranger ça. Arrête de stresser. Tu crois vraiment que je vais laisser ce sale type s’approcher de toi ?

CYNTHIA

Marc a été médaillé d’argent – catégorie poids lourd. Ne m’en veux pas mais je n’aurai pas le temps d’aller bien loin qu’il t’aura déjà écrasé comme une merde.

RON

Tu as vraiment le don pour choisir tes mecs toi. Tu peux pas prendre un petit ami normal de temps en temps ?

Cynthia allume sa lampe de chevet et se tourne vers Ron.

CYNTHIA

Si tu savais comme j’aimerais. Non, mais sérieux, pourquoi il réapparaît dans ma vie ce pshychopathe ?

RON

Pourquoi vous avez rompu d’ailleurs ?

CYNTHIA

Je l’ai surpris au lit avec Jenny. Ma propre soeur, tu te rends compte.

RON

C’est tout ? Enfin je veux dire moi aussi je …

CYNTHIA

La ramène pas trop tu veux où je retourne chez ma mère. D’ailleurs ce serait sûrement la meilleure chose à faire. Il débarquerait ici, te démonterait en deux, et finirait par m’oublier.

RON

T’es pas sérieuse là ?

Silence.

RON

Tu es sûre qu’il n’y a rien d’autre ? J’veux dire tu as fini par lui pardonner à Jenny. Et puis, pourquoi il te ferait du mal ? Après tout, c’est lui qui a fait une connerie. Il est peut-être toujours amoureux de toi et tente juste de te reconquérir.

CYNTHIA

Il y a peut-être autre chose en effet.

RON

Allez, crache le morceau. Il est trois heures du mat´, je peux tout entendre.

CYNTHIA

Avant de le quitter, j’avais vraiment la haine contre lui. Je ne pensais qu’à me venger.

RON

Qu’as-tu fait ?

CYNTHIA

Il avait laissé traîner un peu d’argent à l’appart, alors je me suis un peu servie quoi.

RON

Combien ? Tu me fais peur.

CYNTHIA

Je sais plus trop. Juste de quoi me payer cette veste de chez Pradou que je portais au mariage de ton père.

RON

Le truc horrible en fourrure qui t’a valu le surnom d’oursin toute la soirée ? Tu m’as fait peur. Il ne va pas nous faire chier pour une simple veste. On a un peu d’argent de côté. Ca devrait pas être compliqué de trouver quelques … quoi … centaines d’euros ?

CYNTHIA

Disons quelques centaines de centaines.

RON

Combien ?

CYNTHIA

30.000

RON

Quoi ??? On a 30.000 euros de poils de cul dans la penderie ? Tu rigoles j’espère.

CYNTHIA

Du bébé panda.

RON

Je m’en moque. Tu vas les revendre dès demain, et rendre la thune à ce malade.

CYNTHIA

Je ne l’ai plus …

Un peu plus tard dans la salle de bain. On peux entendre le bruit d’un rasoir électrique.

RON

Aie … Putain, je n’y crois pas que je suis en train de faire ça.

CYNTHIA

Ca va chéri ? Je peux rentrer ?

RON

NON! Tu la fermes et tu attends sagement derrière la porte.

CYNTHIA

Ron finit par sortir de la salle de bain et tend un petit sac à Cynthia.

RON

Tiens. Et surtout n’en parle jamais à personne, tu entends ?

CYNTHIA

Tout ça ? Mais tu as fait les jambes et les bras aussi.

RON

Évidemment, tu croyais quoi ? Que j’avais une famille de mini-pousse portugais cachée au fond du cul ? Va plutôt te mettre au boulot. Il est temps de mettre tes cours de stylisme à contribution.


ACT XII – BAR A SOURCIL

[]

Palier du deuxième étage. Clothilde sonne à l’appartement de Cynthia et Ron.

CYNTHIA

Bonjour Claudine, je suis un peu occupée, fais vite.

CLOTHILDE

Clothilde, pas Claudine. Ron n’est pas là ?

RON

Non, pourquoi ?

CLOTHILDE

Tant mieux. En fait, j’aurai besoin de votre aide. On m’a dit que vous donniez des conseils en relooking ?

CYNTHIA

C’est exact. Pourquoi ?

CLOTHILDE

J’ai besoin de changement. J’en peux plus de ce look de gamine. Je veux devenir une vraie femme.

CYNTHIA

En quoi ta crise d’adolescence me concerne ?

CLOTHILDE

Ma tante serait tellement contente de savoir qu’elle peux compter sur ses voisins …

CYNTHIA

J’ai compris, allez rentre.

Clothilde rentre dans l’appartement et cherche une endroit où poser son manteau.

CLOTHILDE

Oh mon dieu, quelle horreur, mais qu’est-ce que c’est ?

CYNTHIA

C’est un projet de travaux pratique que je réalise avec une autre élève. N’y touche surtout pas.

CLOTHILDE

Mais on dirait des …

CYNTHIA

Bon, installe-toi au salon. On va commencer par les sourcils. J’ai besoin de matière, ça me fera la manche droite facile.

Quelques instants plus tard. Clothilde est installée sur une chaise, tête en arrière.

CYNTHIA

Tu es prête, ça risque de faire un peu mal.

CLOTHILDE

Aïe … Mais c’est super douloureux vous voulez dire.

Cynthia y a été un peu fort en effet. Clothilde se retrouve désormais sans sourcil gauche.

CYNTHIA

Il faut souffrir pour être belle. Ne bouge pas, je reviens.

On sonne à la porte.

CYNTHIA

Où j’ai mis ces fichues craies grasses ? Claudine, tu peux aller ouvrir s’il te plait. Ca doit être Ron qui a encore oublié ses clés.

CLOTHILDE

Elle n’est pas fichue de retenir un prénom celle-là.

Clothilde se recoiffe rapidement et se prépare à ouvrir à Ron. Elle ne retrouve pas ses lunettes abandonnées plus tôt sur la table du salon.

CLOTHILDE

Bonjour Mr Dutroue. Désolé de vous ouvrir dans cette tenue. Oh! Vous avez fait des UV non, ça vous va bien ?

MARC

Marc Thaizon. Bonjour. Je cherche Cynthia, elle habite toujours ici ?

CLOTHILDE

Ne bougez pas, je reviens.

Clothile referme la porte et rejoint Cynthia dans la chambre.

CLOTHILDE

Un certain Marc souhaite vous parler.

CYNTHIA

Quoi ? Tu as ouvert à ce fou ?

CLOTHILDE

Il attend devant la porte. Il y a un problème ?

CYNTHIA

Oh mon dieu. Ecoute, va lui dire que je suis sorti faire une course. Non, dis lui que je n’habite plus ici, qu’il s’est trompé d’adresse.

CLOTHILDE

Avec la blouse « Look d’enfer by Cynthia Brown » que vous m’avez fait mettre, il risque de ne pas me croire.

CYNTHIA

Merde, merde, merde, je fais quoi moi …

Ron arrive sur le palier et tombe nez-à-nez avec Marc.

RON

Euh, bonjour. Je peux vous renseigner ?

MARC

J’attends Cynthia. Tu es son nouveau copain ?

Retour dans la chambre.

CYNTHIA

J’ai trouvé, tu lui dis que j’ai fait un AVC. J’ai perdu la mémoire et suis hospitalisée depuis plusieurs mois. Je suis dans un état critique et …

RON

Chérie ? Tu es là ?

CYNTHIA

Ron ?

Le filles sortent de la chambre pour revenir au salon.

CLOTHILDE

Bonjour Monsieur Dutroue. Vous êtes très élégant dans cette tenue. Un vrai tombeur.

RON

On parle bien de ce K-Way Mickey ? Que fais-tu chez nous d’ailleurs ? Et surtout, qu’est-il arrivé à ton visage ?

CYNTHIA

C’est toi. Tu es seul ? Oh mon dieu, j’ai eu si peur.

RON

Il faut qu’on parle ma puce. J’ai croisé un mec bizarre dans le couloir.

CYNTHIA

Oui, Marc, je sais. Tu lui as parlé ?

RON

Oui, enfin, j’ai essayé. Quand je me suis présenté, il s’est mis à pleurer. Il répétait en boucle qu’il avait perdu la femme de sa vie, qu’il ne te méritait pas, et il est parti en courant. Je crois que ma musculature l’a impressionné si tu veux tout savoir.

CYNTHIA

Non, il y a forcément autre chose. Je n’aime pas ça du tout.


ACT XIII – MÉMÉ MUSSO

[]

Voiture de Wong et Quinn. Quelque-part au milieu des champs.

MADAME MUSSO

Vous êtes sûr que l’on peut faire confiance à votre GPS ? Je ne reconnais rien du tout.

WONG

Sauf votre respect Suzanne, ça fait un moment que j’ai arreté de l’écouter. Cette grosse tâche verte qui entoure le petit véhicule là, ça ne m’aide pas vraiment, voyez-vous.

QUINN

Ça fait des plombes qu’on tourne dans ce trou perdu. On ne pourrait pas téléphoner à votre mère et re-vérifier l’adresse ?

MADAME MUSSO

Oui. Bonne idée.

QUINN

Idée que vous auriez pu avoir avant de partir. Enfin j’dis ça …

MADAME MUSSO

Allo mamounette. Comment ça, je te réveille ? Tu te souviens que je devais passer te voir ce soir ? Mais non c’est pas Gigi, c’est Suzanne …

QUINN

On n’est pas arrivé …

Madame Musso raccroche.

WONG

Alors ?

MADAME MUSSO

Bon alors vous allez rire. J’ai confondu Fouilly-la-tête avec Pouilly-la-fête … Je comprends pourquoi elle ne recevait jamais mes cartes de voeux. Moi qui pensais qu’elle avait perdu la tête, je suis finalement rassuré.

WONG

C’est aussi un peu le fouillis dans votre tête j’ai l’impression …

QUINN

Je me souviens très bien de ce bled au nom ridicule, nous l’avons traversé il y a une heure.

MADAME MUSSO

Ah oui ?

QUINN

Mais oui. Je m’en souviens même TRÈS bien. Vous aviez dit « Quel joli clocher, il ressemble a celui ou je retrouvais Henri la nuit tombée » …

MADAME MUSSO

Ohh Henriii.

QUINN

Par pitié, ne recommencez pas. Vos escapades amoureuses du siècle dernier ont déjà failli me faire vomir tout à l’heure.

WONG

Suzanne, ne le prenez pas mal mais nous avons déjà raté le dîner aux chandelles offert par l’auberge. Il va falloir être plus attentive à la route maintenant.

MADAME MUSSO

Je suis désolée.

QUINN

Vous pouvez l’être. Je viens de recevoir un SMS m’informant que nous ne pouvons plus récupérer les clés de la chambre avant demain matin 10h. Merci Wong. « Week-end de ouf » tu disais, hein ?

MADAME MUSSO

Ecoutez, pour me faire pardonner, vous allez rester dormir à la maison ce soir. Mamounette et moi, on va vous dor-lo-ter.

QUINN

Best week-end EVER Wong !!!

Plus tard dans la soirée. Fouilly-la-tête.

MADAME MUSSO

Je te présente Mr et Mme Queen, Maman.

MÉMÉ MUSSO

Tu as vu l’heure Gigi ? Et qui sont ces gens ? Tu ne ramènes pas des clandestins chez moi j’espère. En même temps nous avons encore la trappe sous le tapis de la cuisine.

MADAME MUSSO

Non, nous n’allons cacher personne maman … Les allemands sont partis tu te souviens ? Ces braves gens m’ont conduit jusqu’ici et ils vont passer la nuit avec nous.

MÉMÉ MUSSO

Un vrai casse dalle cette jeune fille. « Vous pas manger ? ». Allez, je vais aller vous faire réchauffer un peu de gratin de moules.

QUINN

Ne vous donnez pas cette peine, Madame.

MÉMÉ MUSSO

J’peux pas la laisser comme ça la p’tite chérie. « On dirait vous malade ».

MADAME MUSSO

Quinn parle très bien français, Maman. N’insiste pas, écoute.
(à sa mère: Elle est gravement malade, je t’expliquerai)

QUINN

(à Wong: Comment ça je suis gravement malade ?)

WONG

(à Quinn: Je t’expliquerai. Surtout, tais-toi)


ACT XIV – INVENTAIRE

[]

Appartement de Cynthia & Ron.

CLOTHILDE

C’est gentil à vous de m’avoir invité pour le dîner. Je ne voudrais pas m’imposer.

RON

On allait pas te laisser toute seule quand même.

CYNTHIA

(à Ron: Elle se casse après le dessert, je te préviens)

RON

(à Cynthia: Trouve plutôt un moyen de lui faire repousser le sourcil. On ne peux pas la rendre à sa tante dans cet état).

CYNTHIA

(à Ron: Honnêtement, je la trouve mieux comme ça moi. D’ailleurs, je sais pas à quoi elle joue, mais je n’aime pas du tout la façon dont elle te regarde).

RON

(à Cynthia: Ne dis pas n’importe quoi)

CYNTHIA

(à Ron: Ah oui)

Cynthia fait signe à Ron de regarder derrière lui. Clothilde a degraffé deux boutons de son chemisier et manipule la cuillère en bois de manière assez surprenante en fixant Ron.

RON

Bon, si tu allais te poser au salon Clothilde. Nous allons finir de préparer le repas avec Cynthia. Je vais vous faire des crêpes tiens pour fêter notre premier dîner.

CYNTHIA

T’as pas l’impression d’en faire un peu trop là ?

RON

Tu aimes les crêpes, Clothilde ?

CLOTHILDE

C’est mon dessert préféré Mr Dutroue.

CYNTHIA

Bah biensur …

RON

Tu vois. Et apelle-moi Ron veux-tu, j’ai l’impression d’avoir mille ans.

Ron ouvre le frigot et en sort une boite d’oeuf.

CYNTHIA

Tu as prévenu ton oncle que tu dînais avec nous ?

CLOTHILDE

Non, mais il est d’inventaire ce soir au magasin. Il risque de rentrer tard.

RON

Et merde !

CYNTHIA

Quoi ? Oh non, tu as mis de l’oeuf partout, c’est dégueulasse.

RON

Dis-moi Clothilde. Tu as bien dit que ton oncle fermait plus tard ce soir. Tu penses qu’on peux aller lui acheter quelques oeufs ? Cynthia, tu peux t’en occuper ?

CYNTHIA

Pas question que je vous laisse seuls tous les deux. Vas-y, je vais ranger ton bordel.

Magasin de Mr Musso. La grille est abaissée mais la lumière est en effet toujours allumée. Ron empreinte la petite allée pour accéder à l’arrière de la boutique. Il regarde par le hublot et s’apprête à frapper à la porte.

CYNTHIA

Tu as un petit ami, Clothilde ?

CLOTHILDE

Non. Les garçons de mon age m’ennuient tellement.

CYNTHIA

Tu m’étonnes …

Ron revient de son escapade.

CYNTHIA

Tu as fait vite. Tu étais pas parti acheter des oeufs ?

RON

Euh … J’ai changé d’avis en chemin. On va faire une mousse au chocolat. Je peux te parler deux minutes dans la chambre ?

Dans la chambre.

CYNTHIA

Qu’est ce que t’as ? T’es bizarre.

RON

Je crois que Monsieur Musso va devenir un « allié » très utile.

CYNTHIA

Tu es allé à la boutique finalement ? Je comprends plus rien.

RON

Monsieur Musso était plutôt occupé, je n’ai pas osé le déranger.

CYNTHIA

Occupé à faire son inventaire, oui je sais.

RON

Je dirai plutôt que quelqu’un d’autre LUI faisait l’inventaire.

CYNTHIA

Non, le vieux à une maitresse ?

RON

Son chauffeur, Bruno.

CYNTHIA

Noooon !

RON

Oh que si. Et il était tres appliqué dans sa « tâche » si tu vois ce que je veux dire. Regarde.

Ron montre la photo prise depuis son smartphone.

CYNTHIA

Oh le cochon …


ACT XV – EPILOGUE

[]

QUINN

Tiens, un SMS de Cynthia !

WONG

Laisse tomber. Encore une insulte certainement.

QUINN

« Profitez de votre weekend les amoureux. L’expulsion va très bientôt disparaître de l’ordre du jour ».

 

Logo (Main)

A SUIVRE …

Publicités

1×03 – Clothilde

ACT VII – ESPIONNAGE AU FRANPRIX


3A

Supérette de quartier. Quinn traîne son cadis dans l’allée principale du magasin.

QUINN

« Nouveau: Sans sucres, sans matières grasses, sans édulcorants, sans gluten, sans sel … ». Écrivez directement « Produit dégueulasse sans goût », ça ira plus vite.

En reposant l’article, elle aperçoit Ron à l’autre bout du rayon. Il est accompagné d’une blonde en mini-jupe.

QUINN

Aucun doute, ce n’est pas le cul de l’autre truie ça. Qu’est-ce qu’il mijote encore ce pervers ?

RON

Tu es certaine qu’on a besoin d’un concombre ?

INCONNUE

Oui, prend le plus gros que tu trouves. Et de l’huile aussi, beaucoup d’huile.

Quinn, cachée de l’autre côté de l’étalage continue d’enfoncer son oreille un peu plus profondément dans le rayon.

RON

Tu es vraiment sûre que ça ne va pas irriter la peau ?

QUINN

Quel porc ! Je vois que tes fréquentations n’ont pas beaucoup changé mon p’tit Ron. Laisse moi prendre quelques photos de cette jolie scène romantique, ça pourra toujours me servir.

CLOTHILDE

Vous habitez aux mimosas, non ?

Quinn, surprise par l’intervention de cette gamine, fait tomber son téléphone. Ce dernier glisse et se retrouve sous le rayon.

QUINN

Et merde … Nous nous connaissons ?

CLOTHILDE

Pas vraiment. Je suis la nièce des Musso. Je vous ai vu ce matin au courrier, vous étiez en train de cracher sur les boîtes aux lettres.

QUINN

Oui, je les nettoyais. Quelqu’un avait mis de la peinture par inadvertance et … Écoute, je suis enchanté de te rencontrer mais tu n’as pas des devoirs à faire là, je suis un peu occupée.

Le téléphone de Quinn sonne. La sonnerie personnalisée « Maxou » résonne désormais dans tout le magasin.

RON

Je reconnaîtrais ces hurlements entre mille.

Quinn, voyant Ron se rapprocher, remplit rapidement son cadis avec les premiers articles qui lui tombent sous la main.

QUINN

Oh Ron! Quelle surprise.

RON

Tu sais que les animaux sont interdits ici, tu vas encore nous faire remarquer par Mr Musso.

CLOTHILDE

Oh, ne vous inquiétez pas. Tonton ne travaille pas à la boutique aujourd’hui.

RON

Tu es ?

CLOTHILDE

Clothilde. La nièce de Mr et Mme Musso.

Clothilde rougit face à Ron tandis que Quinn, à quatre pattes, tente de récupérer son portable.

RON

Mais qu’est-ce que tu fais ?

CLOTHILDE

Je crois qu’elle vous espionnait Mr Dutroue.

QUINN

Je n’espionne personne, je … Bon, tu veux pas nous laisser Léonarda. Le rayon cire dépilatoire est un peu plus loin là-bas.

Clothilde, vexée, s’éloigne, mais avant de partir lance un dernier clin d’œil à Ron.

RON

Comment elle connaît mon nom ?

QUINN

J’en sais rien moi, t’as toujours eu du succès auprès des boutonneuses, non ? Bon, je me casse moi, et merci de m’avoir dégouté à vie de la salade de concombre. Sale pervers.

RON

Je rêve. C’est moi que tu traites de pervers alors que ton cadis n’est rempli que de boîtes de préservatifs.

Quinn regarde en effet plus attentivement son cadis et découvre qu’elle y a fait tomber une bonne partie du rayon capotes.

RON

Des extra-small en plus. Petite veinarde. Ce qu’on dit sur les asiatiques est donc vrai ?

QUINN

Connard.

Quinn abandonne son chariot en plein milieu de l’allée et s’éloigne en lui faisant un doigt d’honneur.

RON

Je suis habitué à ta douce poésie, mais la prochaine fois, évite d’insulter publiquement la famille de notre nouvelle présidente.

INCONNUE

Une amie à toi ?

RON

Si on te demande, tu diras que Oui. Allez viens on s’en va, Cynthia nous attends.

ACT VIII – NIN HAO


3B

Paris, rue des Sablons (à 5mn à pied de la résidence des Mimosas). Wong sort du métro. Madame Musso manque de le renverser en descendant les marches de la station.

WONG

Faites attention.

MADAME MUSSO

Mais vous êtes les seuls habitants du quartier ma parole.

WONG

Bien le bonjour à vous aussi.

Clothile accompagne une nouvelle fois sa tante.

WONG

Vous ne me présentez pas votre sœur ?

MADAME MUSSO

Arrêtez votre hypocrisie et vos flatteries je vous prie.

CLOTHILDE

Nín hǎo. Wǒ shì tǔdòu Clothilde.

WONG

Euh … Moi être français, petite.

MADAME MUSSO

Clothilde apprend le chinois, c’est très respectable.

WONG

« Bonjour je suis une patate » n’est pas facile à placer dans une discussion, mais l’accent est plutôt bon en effet.

MADAME MUSSO

Bon écoutez, j’aurai adoré bavarder davantage mais nous avons à faire. Clothilde, on y va.

CLOTHILDE

Nǐ yǒu xiǎo nem xiā.

WONG

« Moi avoir petit nem crevette ? » … Mais tu comprends ce que tu dis ou tu es juste complètement conne ?

CLOTHILDE

Allez savoir …

WONG

Vas rejoindre ta tante, Marine, avant que je ne sorte mes nunchaku pour te botter le cul.

Tandis que les Musso disparaissent, le téléphone de Wong sonne.

QUINN

Je le tiens. Ron. Ce vicieux à une nouvelle maîtresse, je les ai vu.

WONG

Quinn. Je te rappelle que les voisins sont nos meilleurs amis maintenant, tu dois vraiment te trouver un nouveau passe-temps.

QUINN

Mais …

WONG

Je viens justement de croiser la folle …

QUINN

Cynthia ?

WONG

Non … Madame Musso. Et elle n’était pas vraiment ravie de me voir, je crois que ton pot-de-vin n’a eu aucun effet. Tu es sûre qu’elle t’a cru ?

QUINN

Oui, enfin je crois. Bon, tu rentres quand ?

WONG

J’arrive, je suis à deux pas de la maison.

QUINN

Tu veux bien acheter un concombre sur le chemin ?

ACT IX – QUIZZ & SPA


3C

Appartement de Ron & Cynthia. Cynthia lit un magazine pendant que derrière elle deux visages dégoulinent d’huile dans la cuisine.

RON

Ca commence à coller un peu Cynthia, c’est normal ?

CYNTHIA

Oui, tu ne bouges pas. Il faut encore laisser agir vingt minutes. Et toi, Jenny, arrête de bouffer ton masque.

JENNY

Mmmhhh.

RON

Non, mais parce que ça gratte vraiment là. Tu nous as mis quoi exactement ?

CYNTHIA

Arrête de faire ta fillette un peu. C’est une recette suédoise que j’ai trouvé sur internet, ça va purifier tes pores en profondeur (Enfin si j’ai correctement traduit).

Jenny se frotte le nez.

JENNY

Ça sent un peu la raclette ton truc quand même.

CYNTHIA

Bon, ça y est, j’ai trouvé. « Comment améliorer ses relations de voisinage ? ». Ron, tu commences. Alors. « Vous êtes au bas de votre immeuble. A droite de l’escalier se trouve une femme âgée avec à ses pieds une lourde valise. A gauche, une jolie blonde … ». Bon laisse tomber on va commencer par Jenny.

JENNY

Sérieux, Ron, tu es sûr que tu n’as pas acheté du pili-pili. J’ai les yeux en feu, moi.

CYNTHIA

On reste concentré s’il vous plaît. Deuxième question : « C’est la fête des voisins ce soir et vous avez reçu un mot vous demandant d’apporter du salé. Petit A: Il reste un vieux paquet de chips périmé dans le placard, ça fera bien l’affaire. Petit B: Je suis sûr qu’une vieille retraitée aura préparé trois quiches pour se faire mousser, je m’attribuerais le mérite d’une d’entre elles. Petit C: Je pose un RTT pour réaliser ma meilleure spécialité ».

RON

Sans aucune hésitation B. Madame Gally n’a que ça à foutre de ses journées, elle en ramènera sûrement assez pour tout le bâtiment. En même temps la tarte au maroilles de l’an dernier …

CYNTHIA

Ok, j’abandonne …

Cynthia sort fumer une cigarette sur le balcon. La porte sonne. Ron s’essuie rapidement le visage pour aller ouvrir.

RON

Quinn, que me vaut ce plaisir ?

Ron a le visage toujours luisant et une rondelle de concombre au coin du nez.

QUINN

Non, je pourrai jamais. T’est vraiment un porc.

Quinn s’en va, prise de nausée. Ron referme la porte.

RON

Elle s’arrange pas elle. Bon, profitons que Cynthia soit dehors. Il faut absolument que tu m’aides. C’est son anniversaire dans quelques jours, et je n’ai aucune idée.

JENNY

Je sais pas moi.

RON

Allez c’est quand même ta sœur, tu dois bien avoir une petite idée ?

JENNY

Laisse moi réfléchir. L’autre jour elle a parlé de s’acheter un serpent je crois.

RON

Un serpent ? Tu es sûre de toi ?

JENNY

Oui, elle parlait de s’acheter un boa pour aller avec sa nouvelle robe.

RON

Pas de doute, vous êtes vraiment des sœurs.

Cynthia revient. Les yeux rivés sur son écran de smartphone, elle semble paniquée.

RON

Qu’est-ce qui se passe, t’es toute pâle ?

CYNTHIA

C’est Marc. Il vient de m’envoyer un SMS. Il dit qu’il sait où nous habitons et qu’il arrive bientôt.

Logo (Main)

A SUIVRE …

1×02 – AdopteUnPsy.com

ACT IV – BATAILLE NAVALE


2A

Appartement de Wong & Quinn – Salle de bain. Wong est dans son bain en plein milieu de ce qui ressemble à un combat naval.

WONG

Quel bijou cette maquette. Pfioou pfioou. Le lance roquette est vraiment trop mortel.

On entends la porte de l’entrée se claquer et Maxou qui se met à aboyer.

QUINN

Wong ? Tu es là ?

WONG

Dans la salle de bain chéri.

Rapidement, Wong rapproche ses jambes l’une de l’autre au fond de l’eau et cache son nouveau jouet sous ses cuisses. Quinn rentre dans la salle de bain.

QUINN

Journée difficile ?

WONG

Ne m’en parles pas. Je rentre tout juste et me suis dit qu’un bon bain me ferait le plus grand bien pour me détendre un peu.

QUINN

Y-a de la place pour moi ?

WONG

Euh … Oui … Bien sûr. Je veux dire, je pensai sortir bientôt mais …

Pas le temps de finir sa phrase que Quinn était déjà entièrement nue. Elle pose un premier pied au fond de l’eau, quand une partie du bateau se détache. Des petites bulles remontent alors au fur et à mesure à la surface.

QUINN

Ah ba ça fait plaisir, je te fait de l’effet.

Wong ne peux qu’extirper un sourire gêné tandis que Quinn continue son immersion.

QUINN

J’ai croisé Madame Musso dans l’ascenseur.

WONG

Elle t’a reparlé de l’AG ?

QUINN

Mieux que ça, j’en ai profité pour mettre en pratique mes vieux cours de comédienne.

WONG

Moi qui commençais tout juste à oublier ton passé « d’actrice » incomprise.

QUINN

Moque-toi. Mais si le réalisateur de cette pub n’avait pas été obnubilé par les obus de l’autre pouffe, j’aurai eu le rôle et serais très probablement une star à l’heure qu’il est.

WONG

C’est sur que niveau « obus » même l’ingénieur du son te faisait concurrence.

QUINN

J’avais d’autres atouts.

WONG

« Le ramasse crotte ‘Toutou-prop’, parce que nos amis canins le vallent bien ». Sérieusement, tu as conscience que ça aurait fait le tour des zapping pendant au moins 20 ans ?

QUINN

On peux revenir à mon histoire avec la grosse Musso ?

WONG

Je sais pas trop. J’ai peur.

QUINN

Je suis passée à la nouvelle chocolaterie hype qui vient d’ouvrir près du boulot pour acheter le cadeau de ta mère. Madame Musso n’arrêtait pas de loucher sur le paquet.

WONG

Tu n’as pas essayé de l’acheter avec le cadeau de Maman quand même ?

QUINN

Mieux que ça. Quand elle m’a demandé pour qui était le paquet, je lui ai raconté que c’était un cadeau pour Cynthia et Ron. Je lui ai dit qu’on s’inquiétait du moral de Ron depuis qu’il avait perdu son boulot, et qu’on voulait enterrer la hache de guerre.

WONG

Et elle t’a cru ?

QUINN

Bon, elle avait l’air sceptique. Mais quand je lui ai dit que le deuxième paquet était pour elle, pour la féliciter de son élection au conseil syndical, son regard a complètement changé. Elle s’est englouti la moitié de la boite en 10 secondes. Honnêtement, je pense qu’on peut arrêter de s’inquiéter pour les expulsions.

WONG

J’espère que ça va marcher. Ça nous a couté combien ce numéro du cours Florent ?

QUINN

200 euros.

WONG

Quoi ? Mais t’es folle ?

Wong bondit dans le bain et laisse échapper le bateau qui remonte doucement à la surface.

QUINN

Tu m’expliques ?

WONG

C’est … euh …

QUINN

T’es vraiment qu’un gamin. Moi qui voulais te sauter dessus dans le bain, tu m’as bien coupé l’envie là.

ACT V – ADOPTEUNPSY.COM


2B

Appartement de Ron et Cynthia – Salon. Ron est installé devant l’ordinateur du bureau.

RON

« Asiatique. 21 ans. Contorsionniste ». N’en dis pas plus ma jolie. Demande d’ami envoyée. Hop.

Un bip retentit de l’ordinateur. C’est un appel Skype.

RON

J’y crois pas. Mon premier call professionnel, et Cynthia n’est même pas là pour voir ça. Je savais bien que ça marcherait cette idée de psychanalyse en ligne. Je suis un génie.

Ron accepte l’appel. La webcam se met en route.

RON

Bienvenue sur adopteunpsy.com. Que puis-je faire pour vous ?

CONTACT SKYPE

Euh, bonjour.

La voix est féminine, jeune et plutôt timide.

RON

Je n’arrive pas à vous distinguer correctement, pouvez-vous régler la luminosité ?

CONTACT SKYPE

En fait, c’est mieux ainsi. Je suis désolée, je ne suis pas bien habituée à ce genre de chose.

RON

Aucun problème, ne vous inquiétez pas. C’est votre première fois en psychanalyse ?

CONTACT SKYPE

Oui, enfin, jamais de cette façon …

RON

La psychanalyse en ligne n’est pas encore très réputée en France, mais donne déjà des résultats incroyables aux Etats-Unis. Tenez, Lindsay Lohan ne jure que par ça.

CONTACT SKYPE

La toxicomane récidiviste ?

RON

Vous avez vu la une de « Voici » cette semaine vous aussi ? Enorme ce cliché non ? Recouverte de vomi, culotte sur la tête …

CONTACT SKYPE

Je ne sais pas si c’est une bonne idée.

RON

… Non, mais … En fait … Lindsay a arrêté ses séances beaucoup trop tôt vous savez. Aujourd’hui, on ne compte plus le nombre de célébrités sérieuses qui font appel à nos services : Britney Spears, Paris Hilton, …

Ron préfère arrêter son listing ici.

RON

Bon … Alors, dites-moi tout ?

CONTACT SKYPE

Je vous appelle car je pense avoir tout les symptômes de la dépression et je ne sais pas quoi faire. A la maison, c’est assez difficile de parler de tout ça.

RON

Vous avez bien fait de me contacter. Si vous me parliez un peu plus de ces symptômes.

La jeune fille se lance quand Ron reçoit un nouveau message. « Demande acceptée. Vous êtes désormais ami avec AsianBabe21 ».

CONTACT SKYPE

… Et je crois que c’est là que tout a basculé. Maman et Papa ont …

RON

Mmm Mmm. Continuez, c’est intéressant.

Ron ouvre le dossier Photos de sa nouvelle amie facebook.

RON

Très très intéressant.

CONTACT SKYPE

Vous trouvez ? Vous pensez que c’est important ?

Ron n’a absolument rien écouté.

RON

Le moindre détail est important vous savez ?

CONTACT SKYPE

Cette tentative de suicide, un détail ?

RON

… Un gros détail, oui, en effet. Mais je préfère vous laisser continuer votre histoire, je vous donnerai mon avis de spécialiste ensuite.

Pendant que la pauvre patiente tente de reprendre le cours de son récit, Ron ouvre une nouvelle photo.

RON

Mais tu vas le dégrafer ce putain de soutien-gorge !

CONTACT SKYPE

« Connexion interrompue ».

RON

… Et merde …

ACT VI – UNE NOUVELLE VOISINE


2C

Entrée de l’immeuble. Cynthia rentre de son footing dans un jogging orange assorti au bandana qui lui noue les cheveux en arrière. Madame Musso, sort de l’ascenseur au même moment avec une jeune fille de 17 ans aux sourcils épais et possédant le même nez disgracieux.

CYNTHIA

Bonjour Madame Musso.

MADAME MUSSO

Ah! C’est vous.

CYNTHIA

Laissez-moi deviner, cette charmante demoiselle doit être votre petite-fille ?

MADAME MUSSO

Je ne suis pas encore grand-mère, merci. Non, il s’agit de ma nièce Clothilde.

CLOTHILDE

Enchantée. Vous êtes la femme de ménage ?

CYNTHIA

Pardon! Non, mais pour qui tu te prends ?

MADAME MUSSO

Restez polie je vous prie. Ma nièce n’est pas responsable de vos mauvais goûts vestimentaires.

CYNTHIA

Je devrais prendre exemple sur vous peut-être ?

MADAME MUSSO

On verra si vous faites encore la maligne le mois prochain.

En s’approchant de la lumière, Cynthia se rend compte que Madame Musso a du chocolat plein la moustache, mais ne préfère rien dire pour ne pas aggraver son cas.

MADAME MUSSO

Clothilde va habiter quelques temps à la maison le temps que ma sœur ne sorte de l’hôpital. Nous allons justement lui rendre visite et lui apporter quelques chocolats.

CLOTHILDE

Ou plutôt un fond de boite entamée.

MADAME MUSSO

Je t’ai dit que c’était le facteur qui avait fait tomber la boite, ne recommence pas.

CLOTHILDE

Il t’a roulé une pèle le facteur ?

MADAME MUSSO

Clothilde! Ne soit pas insolente. Tu veux finir comme elle ?

Cynthia se gratte discrètement la lèvre en essayant de faire comprendre à Madame Musso que sa nièce avait peut être de bonnes raisons de porter de telles accusations.

CYNTHIA

Du chocolat, quelle bonne idée. J’adore ça moi aussi. Si Ron n’y était pas allergique, j’en mangerais tous les jours.

MADAME MUSSO

Votre ami est allergique au chocolat ? Oh, non, mais quelle peste cette Quinn. Je savais bien que son sourire narquois cachait encore quelque-chose. Vous devriez vite …

Madame Musso se ravise.

MADAME MUSSO

Non rien … En parlant de votre ami, je l’ai croisé ce matin. Il m’a dit qu’il avait repris une nouvelle affaire. Retravailler lui fera le plus grand bien à ce fainéant.

CYNTHIA

Aucun risque, croyez-moi. La psychanalyse en ligne de Ron ne risque pas d’attirer les foules.

MADAME MUSSO

Son nouveau travail a toujours un lien avec la psychanalyse ? Nous vous avons pourtant clairement demander d’arrêter ces perversités ?

CLOTHILDE

Votre ‘Ron’, ce ne serait pas Ron Dutroue de adopteunpsy.com ?

MADAME MUSSO

De quoi parles-tu ma chérie ? Tu connais ce malade ?

CYNTHIA

Mais oui, comment tu connais ce site, toi ?

CLOTHILDE

Une fille de ma classe m’en a parlé hier. Elle se demandait si elle pouvait faire confiance à un mec qui s’appelle « Dutroue ». Je lui ai dit qu’avec un nom aussi louche, elle devrait se méfier.

CYNTHIA

Dutroue avec un ‘E’, petite …

Cynthia se mord les lèvres pour ne pas aller au bout de sa phrase.

CYNTHIA

Bon, je vais vous laisser moi. Passez mes amitiés à votre sœur.

MADAME MUSSO

C’est ça oui.

Madame Musso et Clothilde s’éloigne de Cynthia, qui disparait à son tour dans l’ascenseur.

CLOTHILDE

Je sens que je vais bien m’amuser ici, moi.

MADAME MUSSO

De quoi, ma chérie ?

CLOTHILDE

Non rien. On y va ?

Logo (Main)A SUIVRE …

1×01 – Pilote

ACT I – SOIREE PIZZA


1A

Paris XIII, Immeuble de Cynthia & Ron. Cynthia remonte les escaliers et arrive sur le paillasson de l’appartement 27. Elle cherche ses clés au fond de son sac en veillant à ne pas faire tomber la pile de boîtes à pizza qu’elle tient dans l’autre main. Elle parvient à ouvrir la porte.

RON:
Hey, soirée pizza ? Parfait pour un plateau télé, y-a « The Voice Animals » ce soir.

CYNTHIA:
Animals ? Viens me donner un coup de main plutôt.

RON:
C’est le nouveau concours de chant réservé aux animaux, ça a cartonné au Japon l’année dernière. Pourquoi tu as acheté autant de nourriture ? On attend du monde ? Tu es enceinte ?

CYNTHIA: 
Pour attendre du monde, il faudrait encore avoir des amis. Et non je ne suis pas enceinte, mais si tu me stressait un peu moins, j’aurai encore ma ligne de jeune fille.

RON:
Et tu t’es dit que tu allais essayer un régime 100% pizza pour palier au problème ?

CYNTHIA:
Ce sont les pizzas des voisins. Ils se font toujours livrer un truc le jeudi soir, alors j’ai attendu le livreur dans l’entrée et …

RON:
Voilà qui va arranger nos relations de voisinage. Tu as vu l’état de notre boîte aux lettres dans l’entrée ?

CYNTHIA:
Non j’ai pas fait gaffe.

RON:
Pourtant le tag ‘Dégagez!’ est peu discret.

CYNTHIA:
Je vais me les faire ces deux abrutis.

On sonne à la porte.

CYNTHIA:
Ça doit être eux. Vas-y, je planque les pizzas dans la salle de bain.

RON:
Oui ? Qui est-ce ?

QUINN:
RussianGirls.com, mon choux. Tu ouvres ?

CYNTHIA:
Ron, t’as recommencé tes saloperies ?

QUINN:
Ouvre cette porte connard où je la défonce. Je peux sentir la quatre fromages d’ici. A moins que ce ne soit le parfum de ta pouffiasse.

RON:
(Ron se décide à ouvrir la porte).
Quinn! Cette douce voix de chien malade aurait pourtant dû me mettre sur la piste.

QUINN:
Où est notre bouffe Cynthia ?

CYNTHIA:
Je ne sais pas de quoi tu parles, mais tu tombes bien. C’est quoi ce mot doux dans l’entrée ?

RON:
Il serait bon d’ailleurs que vous repreniez vos cours du soir à l’occasion. « Dégagez! », ça prend un ‘z’ à la fin, pas un ‘r’.

QUINN:
Le livreur m’a appris au téléphone qu’une « grosse prostituée », je cite, avait réceptionné ma commande. J’ai tout de suite reconnu ton style vestimentaire.

CYNTHIA:
Je n’ai pris que deux petits kilos et je vous emmerde tous les deux.

Cynthia, agacée, quitte le salon et se dirige vers la salle de bain pour revenir quelques secondes plus tard avec les pizzas.

CYNTHIA:
Les voilà tes foutues pizzas. Mais si demain la boite aux lettres ne brille pas aux éclats, toi et ton caniche, vous allez le regretter.

Quinn reprend sa commande et quitte l’appartement.

RON:
Je ne pensais pas que tu aurais cédé si rapidement.

CYNTHIA:
T’inquiètes. Quand elle aura fini sa Calzone fourré au « Mon Savon », elle regrettera d’être venu les récupérer. Et puis j’en ai mis une de côté, tu viens.

ACT II – MADAME MUSSO


1B

Palier du deuxième étage, un peu plus tard dans la soirée. Madame Musso peine à monter les dernières marches qui la mène au deuxième étage. Elle s’arrête devant l’appartement de Ron et Cynthia et sonne à la porte. On peux entendre à travers la porte un bruit étrange qui ressemble à un porc qu’on égorge.

RON:
Laisses-moi deviner Quinn. Des bulles sortent de ton cul et tu as besoin de l’avis d’un médecin expérimenté ?

MADAME MUSSO:
Grossier personnage. Je ne vous permets pas.

RON:
Madame Musso. Je …

MADAME MUSSO:
Sauf votre respect, votre vie minable ne m’intéresse pas. J’aimerai dormir mais avec les rugissements de votre amie, c’est impossible. Pourriez-vous faire moins de bruit lors de vos … Enfin, vous me comprenez.

RON:
J’aimerai tellement que vous puissiez avoir raison. Mais je crains que ce ne soit que la prestation de Peggy. Elle vient d’arriver en finale. Vous devriez regarder l’émission vous aussi, elle est incroyable.

CYNTHIA:
Retournez vous coucher Madame Musso. Nous allons baisser le son de la télé. Et ne vous inquiétez pas pour la suite de la soirée, il est hors de question que ce débile pose les mains sur moi.

RON:
Bonne nuit Madame Musso et désolé pour …

MADAME MUSSO:
Le voisinage commence vraiment à en avoir assez du deuxième étage. Vous devriez vous calmer, la prochaine réunion des co-propriétaires approche à grand pas vous savez.

RON:
Bonne nuit Madame Musso.

MADAME MUSSO:
Une dernière chose. La pancarte « Psychologue pour enfants » n’a toujours pas été décroché au bas de l’immeuble. Je vous rappelle que vous n’avez plus le droit d’exercer, alors pensez à la retirer, nous ne voulons pas être mêler à vos histoires.

La porte de l’appartement se referme. Ron rejoint Cynthia dans le salon. A la télévision, le présentateur annonce que Peggy remporte la finale avec plus de 60% des votes du public. Heureux que sa chouchoutte remporte le programme, il marque un temps d’arrêt et se retourne vers Cynthia.

RON:
Chérie. Tu devrais vraiment arrêter de porter du rose.

CYNTHIA:
… Je vais me coucher. Toi, tu dors dans le salon cette nuit.

ACT III – NOUVEAU LOOK POUR UNE NOUVELLE VIE


1C

Appartement de Wong et Quinn. Quinn joue avec Maxou, son chihuahua, quand l’interphone se met curieusement à aboyer.

WONG:
Quinn, il faut absolument que tu reprogrammes l’interphone, je n’en peux plus de cette « sonnerie ».

Quinn ignore la remarque de son homme et se rapproche de la porte d’entrée. Le visiophone s’allume, une femme noire apparaît sur l’écran.

QUINN:
Quinnie Queen à l’appareil.

FEMME:
Bonjour. Excusez-moi de vous déranger, j’ai rendez-vous avec « Look d’enfer » mais je ne trouve rien sur l’interphone. Avec votre nom j’avais pensé que c’était peut être vous.

QUINN:
Non, je n’ai rien à voir avec ça. Vous cherchez très certainement l’appartement de Cynthia Boulard.

FEMME:
Je ne trouve pas de Boulard sur l’écran. Je me suis peut être trompé d’adresse.

QUINN:
Elle utilise un nom d’emprunt, et a d’ailleurs bien raison de le faire.

FEMME (murmure):
Ce n’est peut être pas la seule à avoir besoin de changer de nom.

QUINN:
Excusez-moi ?

FEMME:
Non, rien. Je viens de trouver une Cynthia Brown sur l’interphone. Merci et désolé pour le dérangement.

QUINN:
Vous êtes vraiment certaine d’avoir envie de vous faire relooker par cette femme ?

FEMME:
Pourquoi dites-vous cela ? Il y un problème avec cette coach ?

Quinn regarde plus attentivement l’écran de son visiophone et s’aperçoit que la femme au bout du fil porte une tenue en stretch léopard et un sac à main en fourrure.

QUINN:
Non, je viens de changer d’avis. En fait, je pense que ses conseils vous conviendront parfaitement.

FEMME:
Ohhh …

La femme n’as pas le temps de répondre à l’attaque de Quinn que la connexion à déjà été coupé.

QUINN:
Je n’en reviens pas qu’elle puisse avoir des clientes. Les gens ont vraiment de l’argent à foutre en l’air.

WONG:
Je t’en supplie, ne fous pas son business en l’air tout de suite. Voir les clientes sortir de chez elle est un des moments que je préfère. L’autre jour, elle avait organisé une journée porte-ouverte où elle donnait des cours de maquillage gratuit. J’avais tout prévu et m’étais installé bien confortablement à la terasse du café d’en face. Un vrai freak show.

QUINN:
Pourquoi tu m’as rien dit, j’aurai adoré voir ça.

WONG:
Oh mais il n’est pas trop tard. Regardes, j’ai tout posté sur mon compte twitter.

Wong lui tend son téléphone portable et tout deux se mettent à rire aux éclats en voyant les clichés.

QUINN:
C’est moi, où cette cliente est en train de pleurer le visage dissimulé derrière son imper ?

WONG:
T’aurais du voir. Je n’ai jamais vu une femme courir aussi vite.

Maxou gratte à la porte.

QUINN:
Oui, mon chéri. C’est l’heure de la promenade hein ? Oui, c’est un bon chien-chien à sa mè-mère ça. Je vais aller chercher ton petit k-way mon trésor, on va sortir pour faire la petite cro-crotte.

Quelques minutes plus tard dans le couloir. Quinn ferme la porte et se prépare à partir avec son chien déguisé dans un petit ciré jaune vif. La porte de l’appartement de Cynthia s’ouvre au même moment. La cliente de tout à l’heure sort en furie visiblement très en colère après sa conseillère en relooking.

FEMME:
Pauvre tarée raciste. Oser me dire, à moi, que les imprimés jungle me vont bien au teint. Croyez-moi, ça ne va pas s’arrêter là.

QUINN:
Tu arrives même à faire fuir les gens de mauvais goût, Cynthia. Bravo, tu t’améliores.

CYNTHIA:
Ne sois pas jalouse, je serai ravi de m’occuper de ton clébard, tu sais.

QUINN:
Retires immédiatement ce que tu viens de dire sur Maxou.

Les deux femmes sont sur le point de se battre quand Ron arrive à l’étage pour les séparer.

RON:
Arrêtez toutes les deux, ce n’est vraiment pas le moment.

CYNTHIA:
Elle m’a traité de …

RON:
Je vous dit d’arrêter. Ils viennent d’accrocher l’ordre du jour de la prochaine AG dans le couloir.

Wong, intrigué par le bruit, sort à son tour dans le couloir. Ron, quant à lui, tend devant lui l’ordre du jour de la prochaine assemblée générale.

RON:
Sujet #1: Expulsion des lots 27 et 29.

WONG:
27 et 29 ? Mais ce sont nos appartements ça ?

RON:
Bravo Sherlock.

QUINN:
On ne peut pas se faire expulser. On a mis trois mois à trouver cet appart. La plupart n’acceptent pas les animaux.

CYNTHIA:
Et moi, je viens tout juste de déposer l’adresse à la chambre du commerce. Je ne peux pas tout déménager maintenant.

RON:
Il va falloir que l’on se calme je crois. Madame Musso a été élue présidente du conseil. Nous avons donc un mois pour leur faire croire que nous sommes devenus les meilleurs amis du monde.

Logo (Main)A SUIVRE …